Posté le 5 octobre 2020 par La Rédaction

La directrice du théâtre, Laurence Terk, affiche une attitide résolument volontaire au moment de présenter la nouvelle saison.

La responsable de l’établissement mâconnais préfère plutôt sourire en déplorant l’état général de l’établissement, vieux de 45 ans : « En venant chez nous, les spectateurs ont moins de risques d’attraper la Covid-19 que de glisser dans une flaque d’eau provoquée par la détérioration de l’étanchéité de la toiture. ! » 

Une programmation éclectique 
Cette année encore, la programmation est éclectique, forte de 31 spectacles, dont deux reportés de la saison passée. Laurence Terk mentionne quelques rendez- vous emblématiques. La compagnie 32 novembre démontrera qu’elle n’a pas usurpé son titre de championne du monde de magie. Vue précédemment avec James Thierrée, Raphaëlle Boitel reviendra avec un spectacle aussi sombre que magnifique, la Chute des Anges . Côté théâtre, la tête d’affiche sera occupée par les iconoclastes Chiens de Navarre . Plus délicat sera le tour de chant de Cali  ou l’événement constitué par la venue des douze danseurs californiens de l’Alonzo King Ballet . Côté musique, la curiosité viendra du Carnaval des Animaux , revu poétiquement par Albin de La Simone, habituel complice de Miossec, Arthur H, Jean-Louis Aubert et autre Salif Keita. 

Deux coups de coeur 
La directrice mâconnaise confesse particulièrement deux coups de coeur. Death Breath Orchestra  est une pièce de théâtre musical mise en scène par la plasticienne Alice Laloy : « J’en attends le plus, car c’est le seul spectacle que je n’ai pas vu ! » L’orchestre roumain Ciocarlia clôturera la saison en fanfare, façon Goran Bregovic : « À ce moment, nous pousserons un ouf de soulagement. Tout se sera alors bien passé ! » 

Renseignements et billetterie 
Par internet sur le site www.theatre-macon.com
Par téléphone au 03 85 22 82 99
Sur les réseaux Ticketmaster et France Billet
À l’accueil du Théâtre, du lundi au vendredi, de 13 h à 18 h