Posté le 30 novembre 2023 par La Rédaction

Il y a Delphine, la maman. Romain, le papa. Maxime et Lars, les enfants. Il y a aussi Gaïa, Hatchie, Hades, Juve, Magny, Muse, Shadow, Aura, Sethi, Sköll, Snoopy, Droopy, Ti Loup, Thethys, Tacita, Teia, Themys, Terra et Tina, leur vingtaine de chiens nordiques. Une sacrée équipée que cette famille installée jusqu’à cet été à Grièges et depuis lors à Villhelmina, à quelque 200 km du cercle polaire, en Laponie suédoise.

Depuis sa première incursion en terre septentrionale il y a six ans, le couple a pris le virus du pays… « Les paysages grandioses, les gens… » Deux ans après, la famille a refait le voyage. En caravane, cette fois. Pendant un mois. À cette période de l’année où le soleil n’est qu’aube, quelques heures seulement dans la journée. La décision est vite prise : la Suède sera le nouveau théâtre de leur vie. S’ensuivent la recherche d’une maison, une visite en visio, la confirmation du coup de coeur sur place et l’affinement du projet. Un projet touristique – à mille lieues de leurs activités respectives jusque-là – devenu concret cette fin d’année. Motoneige, traîneau, cani-rando, aurores boréales, sauna, badtunna (bain nordique en plein air, avec une eau à 37°C), pêche sur la glace et canoë. La famille propose aux visiteurs des séjours sur mesure. « Le but, c’est de faire découvrir notre paradis, notre mode de vie ici, avec les chiens. » Loin du vacarme commercial du village du Père Noël, en Laponie finlandaise. Animé par le plaisir de partager des moments simples et authentiques, le couple accueille jusqu’à quatre personnes dans son gîte. Et leur promet « un dépaysement total ». L’hiver, ses températures extrêmes et l’immensité blanche. Les élans, rennes et renards. Le silence. Dans la province de Meselefors, 8 000 km2 pour presque autant d’habitants, Delphine, Romain et leur joyeuse troupe posent définitivement leurs valises. Les plus heureux, ce sont eux. Les dix-huit chiens de meute – sans compter Tina, gardienne de la maison -, qui depuis quelques mois maintenant ont troqué les sorties kart ou trottinette en bord de Saône contre d’autres à traîneau sur les pistes enneigées. « C’est nos voisins [de Grièges] qui doivent être contents ! Le temps d’atteler, les chiens hurlent tant ils ont envie d’y aller… Au moins ici, on ne dérangera personne ! »

Voyage sans retour

C’est une décision que le couple a mûrie pendant six ans. « Mais avec des enfants, on ne fait pas comme quand on est seuls ! » Aussi, la famille a-t-elle tout quitté dans l’Ain pour l’aventure du Grand Nord. En attendant leur arrivée sur place, c’est le chef du village – « Bosse, mais tout le monde l’appelle Boss » – qui a géré l’intendance et surveillé la maison. À la veille d’un changement de vie radical, parents et enfants étaient plus impatients qu’angoissés. Ravis de donner vie à leur projet. Et d’être enfin à leur juste place. « Ici, en France, on ne se sentait plus bien. La Suède, c’est complètement différent. On profite de la vie. Il y a même un nom pour ça, le lagom. Si ce n’est le fika, ou art de la pause, c’est dire ! » Par ce grand pas, la famille tourne aussi la page sur quelques dernières années difficiles. Notamment avec l’arrivée de Lars, grand prématuré. Des soucis au travail. L’entrée du grand au collège. Le Covid par-dessus… Si le départ en Suède est un grand chambardement, il est aussi un genre de nouveau départ. En mieux. Romain, son fils Maxime et tous les chiens prenaient la route cet été… 2 880 kilomètres en camion, traversant tour à tour le Luxembourg, l’Allemagne et le Danemark, jusqu’en Suède. « Quand on passe la frontière, on n’est qu’à la moitié du chemin ! » Delphine les rejoignait quelques semaines plus tard avec Lars par avion. Et vous, quand les rejoindrez-vous ?

Réservez d’ores et déjà votre séjour avec Siberian’s Myth !
Delphine et Romain Pierré
06 15 05 55 10 (France) / +46 7 04 58 18 40 (Suède)
siberian.myth@gmail.com
www.siberians-myth-lappland.com