Posté le 8 février 2024 par La Rédaction

Deux équipes féminines évoluent à Mâcon : les Bananas Clit, à vocation loisir, et les Saône Valley Roller Girlz, en championnat National 2.

Terre de rugby, de basket et de football national, Terre de jeux pour Paris 2024, Mâcon est également le foyer ardent du roller-derby féminin, un sport sur patins à roulettes venu des États-Unis. Une discipline qui rassemble localement une trentaine de licenciées, réparties dans deux équipes aux noms qui en disent long : les Bananas Clit, à vocation loisir, et les Saône Valley Roller Girlz, qui évoluent en championnat National 2. « Tout le monde trouve sa place. C’est un sport féministe et inclusif. C’est important », s’accorde-t-on à dire chez les joueuses, qui ne font pas dans la dentelle sur le track, leur terrain d’affrontement. Car, dans son antre du gymnase Champlevert, à deux pas du stade de rugby, le Roller-derby Mâcon offre toujours des matchs aux ambiances surchauffées. « C’est le feu sur le track et dans les tribunes ! » résume-t-on du côté des supporters. On se bouscule, on fait des passages en force, on se bloque, on chute, on se relève et on crie sur les bancs. C’est la recette du roller-derby version sportive qui fait vibrer Mâcon depuis 10 ans. Avec succès, puisque l’équipe phare des Saône Valley Roller Girlz roule dans le peloton de tête régional de la Nationale 2, à peine devancée par les Hell’s Ass Roller Derby de Strasbourg.

Le roller-derby, qu’est-ce que c’est ?
Hérité des marathons de danse sur patins à roulettes, très courus aux États-Unis au milieu des années 30, le roller-derby est un sport complexe. Le jeu se déroule sur un track, une piste ovale sur laquelle on tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Deux équipes de cinq s’affrontent pendant deux fois 30 minutes, découpées en plusieurs manches : les jams. L’objectif ? Marquer le plus de points, grâce à une « jameuse », qui va marquer les points face aux bloqueuses adverses. À chaque fois que la jameuse d’une équipe parvient à franchir le bloc adverse, elle marque des points. De leur côté, les bloqueuses s’emploient à faciliter le passage de leur jameuse et à bloquer celui de la jameuse adverse.

Complexe sportif Champlevert, rue Léo-Lagrange à Mâcon
rdmrollerderby@gmail.com