Posté le 14 avril 2022 par La Rédaction

Le Spot a fêté ce 1er avril ses 10 ans. La salle de spectacle qui a su trouver sa place dans le paysage culturel mâconnais réunit plus de 30 000 personnes chaque année autour de concerts, spectacles et salons. Le tout sous l’œil affiné de Béatrice Paul, directrice du lieu culturel.  

C’est sur l’air de Mon Paradis que Christophe Maé a lancé la soirée d’anniversaire du Spot le vendredi 1er avril, après une première partie assurée par la finaliste d’Incroyable Talent, Lisa Dann. 2 100 spectateurs sous le charme des artistes et de la salle. Une soirée réussie à l’image des précédentes prouvant que la structure a trouvé sa place dans le paysage culturel mâconnais. « Une ville de la taille de Mâcon peut avoir une activité culturelle, aujourd’hui elle attire de plus en plus et le Spot y est pour quelque chose. » C’est de cette manière que Jean- Patrick Courtois, maire de la ville, décrit l’attractivité que le Spot a réussi à offrir à ses 35 000 habitants. 5 millions d’euros d’investissement pour voir apparaître le nouveau théâtre du divertissement. En effet, si la ville ne partait pas du bon pied avec ses anciennes salles de spectacles qui avaient déçu plus d’un artiste, elle renaît de ses cendres le 1er avril 2012, grâce à l’ouverture du Spot.

Béatrice Paul, à la direction depuis maintenant sept ans, a repris les commandes en 2015, avec une réelle volonté d’évolution. L’objectif ? Que le Spot soit inscrit sur la liste des tournées d’artistes. « C’est vrai que l’on n’aura pas Madonna, ni Mylène Farmer, mais maintenant les artistes pensent à nous. » Une pensée que partage le maire, fier de l’évolution culturelle et sportive. « Sur la ville de Mâcon, on a un des taux de chômage les plus bas de Bourgogne, le sportif et le culturel y sont pour beaucoup. » Et la ville et l’agglo mâconnaise ont toujours continué de croire en l’équipement. La preuve, le Spot a profité de l’arrêt presque 14 mois de l’événementiel en raison du Covid, pour se transformer. La salle peut désormais accueillir 3 300 places assises contre 2 600 auparavant et 5 600 en configuration maximale.

Et ça marche ! Pour sa réouverture le 3 octobre 2021, le Spot bat son record de spectateurs avec plus de 4 500 personnes avec Vitaa et Slimane puis 5 580 avec le concert de Renaud en décembre ! Une opportunité bénéfique pour la ville. « Des habitants de région parisienne viennent à Mâcon, les hôtels sont pleins, et c’est un réel apport pour la vie économique de la ville. » Jean-Patrick Courtois, réjoui, explique les bénéfices qu’apporte l’intérêt culturel et sportif pour sa ville. « La ville finance l’infrastructure, je ne m’occupe pas de la programmation ni de la venue des artistes, des experts se chargent de cela, car ils sont au courant des attentes des Mâconnais. » Et les Mâconnais n’ont pas fini de se régaler au vu de la programmation à venir d’ici la fin de l’année. Hatik, Patrick Sébastien, Harry Potter, Michel Sardou, Julien Doré, Kendji… une sélection éclectique et de qualité pour « satisfaire tout le monde », assure Béatrice Paul qui invite celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore la structure à ne pas manquer ces occasions.


Prochains évènements

  • La journée du patrimoine aura lieu le 17 septembre et permettra aux Mâconnais de visiter les coulisses et les loges du Spot.
  • Exposition rétrospective pour les 10 ans du Spot, en novembre, à la médiathèque.
  • Une façade éclairée pour Octobre rose en soutien à de nombreuses femmes.