Posté le 11 février 2024 par La Rédaction

Voici une case que la jeune femme pourra cocher sur la liste des choses dingues à faire dans une vie. Alicia, 24 ans aujourd’hui, fait partie des 20 aventuriers de la nouvelle saison de Koh-Lanta, l’émission de TF1 qui chaque année depuis 2001, sous la supervision bienveillante de son présentateur iconique Denis Brogniart, partage au public le quotidien d’aventuriers en quête de sensations et dépassement dans des paysages paradisiaques. « Je connaissais l’émission, mais je ne la suivais pas spécialement. C’est en tombant sur une annonce du casting que je me suis lancé le défi de participer. » Une première candidature qui fonctionne, Alicia gagnant sa place dans la promo 2024. La jeune cheffe d’entreprise en construction de piscine et aménagement extérieur, plus habituée à « mener la meute qu’à se laisser dicter quoi que ce soit« , donnait le départ d’une expérience inédite. « L’objectif ? Situer – et repousser – mes limites physiques et mentales. » L’Aindinoise, originaire de Feillens, s’en allait donc en avril dernier pour un tournage dans les Philippines. « Sur le bateau en arrivant sur l’île, j’étais partagée. L’adrénaline de commencer l’aventure d’un côté, mais le saut dans l’inconnu de l’autre. À ce moment-là, on ne peut plus faire machine arrière. C’est une sortie de zone de confort totale : ça fait peur, mais derrière c’est incroyable. » À l’aise dans l’eau comme sur terre, Alicia ne craint pas la performance sportive – elle vise d’ailleurs d’emblée une place sur les poteaux. Plutôt la vie en communauté, a fortiori avec de parfaits inconnus. D’autant plus que la jeune femme n’est pas du genre à faire des compromis ! « Je suis prête à tout, quand je me fixe un objectif. Si je suis fière d’une chose, c’est d’être restée fidèle à la personne que je suis dans la vie de tous les jours. » Une personne métamorphosée, du reste, depuis son retour en France et la fin de l’aventure. « Beaucoup de choses ont changé. J’apprécie aujourd’hui le confort dont j’ai été privée là-bas : dormir dans un lit, me doucher, manger à ma faim… Surtout, j’ai appris à m’ouvrir aux autres. À les écouter, ne plus faire que par moi-même. J’ai compris, et pris la mesure de la force du collectif. » Une prise de conscience. La preuve aussi, qu’au-delà du programme, Koh-Lanta est un formidable catalyseur de héros ordinaires. Alicia en fait partie, définitivement.

Koh-Lanta, Les chasseurs d’immunité
Chaque mardi à 21 h 10 sur TF1