Posté le 23 septembre 2022 par La Rédaction

Le couple de musiciens (photo de Une © Bobby Wild) se produit nu en France et à l’étranger.

Se mettre à nu dans la vie, Céline Tissier ne l’avait pas envisagé jusqu’à ce qu’elle rencontre Jérémy, devenu aujourd’hui son mari. Naturiste, cet artiste originaire d’Aiguebelette (Savoie) l’était déjà lorsque leur relation se concrétise. « Au début, j’étais sceptique mais après une première expérience dans un camping naturiste, je me suis très vite sentie dans mon élément », témoigne-t-elle. Le couple, qui habite Replonges, s’est lancé dans la musique le 7 juillet 2018, un jour très particulier. « Nous avons annoncé la création de notre groupe à notre famille et à nos amis lors de notre mariage où nous avons donné notre premier concert privé. La musique, c’est une reconversion pour tous les deux. J’étais responsable d’animation dans un centre de loisirs à Bâgé-la-Ville. Jérémy a travaillé pendant presque 20 ans en tant que prothésiste ongulaire, y compris à Mâcon. » Ce jour-là, l’histoire de Just Married Band commence. Et avec elle, une aventure un peu hors du commun.

© Just Married Band

Des concerts nus

Céline (32 ans), chanteuse, et Jérémy Tissier (38 ans), à la batterie et à la guitare, commencent à donner des concerts  » textiles  » un peu partout en France en reprenant des covers aux inspirations pop et folk. Assez vite, leur vient l’idée d’en donner d’autres dans le plus simple appareil en s’adressant à un public naturiste. « Nous sommes naturistes alors pourquoi ne pas coller pleinement à notre état d’esprit aussi dans notre travail ? », s’interrogent-ils. Dans les mois qui suivent, ils décrochent leurs premières dates en France mais aussi à l’étranger. Un camping nudiste belge fait appel à eux pour animer un spectacle à l’occasion de la fête nationale, l’année dernière. Le couple part aussi à la rencontre de son nouveau public en Suisse et au Luxembourg. « La plupart des spectacles que nous donnons, nous sommes habillés, précise Céline Tissier, les concerts naturistes ne représentent qu’une petite partie de nos prestations, environ 10 % de notre activité… » « 

Il n’y a rien d’érotique dans le naturisme !

 » Même s’ils restent symboliques, ces concerts ont un goût particulier chez Just Married Band. « Il y a une ambiance, une osmose assez unique qui se crée avec le public. Chanter nu sur scène, c’est libérateur. C’est difficile à imaginer mais lorsqu’on se retrouve dans ces lieux, il n’y a rien qui attire le regard. Les gens se regardent beaucoup moins, il n’y a pas de regards douteux et plus aucun code social. On ne sait pas si la personne en face de nous est riche ou pauvre, on s’intéresse à l’autre pour ce qu’il est et pas pour ce qu’il représente », décrit la chanteuse. Les amalgames entre naturisme et érotisme sont pourtant encore nombreux, ce qui a tendance à contrarier le couple de musiciens aindinois qui, à sa manière, tente de faire de la pédagogie sur le sujet. « On entend encore trop de raccourcis entre le naturisme, la sexualité, l’échangisme, voire parfois même la pédophilie, ce qui est extrêmement grave. Si nous prenons la parole publiquement, c’est aussi pour dire qu’il n’y a rien d’érotique dans le naturisme ! » Soutenus par leur entourage, Céline et Jérémy Tissier peuvent témoigner de la virulence des commentaires sur les réseaux sociaux. « On s’y était préparés avant de commencer. C’est un sujet qui a tendance à déchaîner les passions, les réactions peuvent être très violentes mais nous n’avons jamais reçu directement d’insultes ou de commentaires négatifs », relativisent-ils. La réalité qu’ils observent est aux antipodes des réactions qu’ils lisent. « Dans les faits, les lieux naturistes sont bienveillants. C’est pour cette raison qu’ils sont souvent appréciés des personnes en situation de handicap, qui se sentent mieux acceptées dans ces endroits. Le naturisme, c’est un vaste sujet qui en appelle à notre rapport à la nudité à tous, à l’acceptation de notre propre corps… » Santiags au pied et chapeau sur la tête, Just Married Band a quelques projets en tête à développer avant la sortie de son premier album sur lequel les musiciens travaillent. D’ici là un autre voyage se profile cet hiver à Miami avec, à la clé, sûrement quelques dates en Floride.